7 règles d’or d’un bon Community Manager



Le rôle et les missions d’un Community manager évolue, mais les méthodes restent, voici un petit palmarès des sept règles d’or d’un bon Community manager.

 

 

 

  • Réaliser une animation professionnelle et proactive. Le community manager doit être en état de veille permanent aussi bien sur sa(ses) communauté(s) que sur ce qui se passe autour de lui (assurer une veille et une surveillance de la e-reputation de la marque)
 
 
  • Être présent de manière régulière et sans interruption sur sa(ses) page(s). Une prise de parole constante est très appréciée par la communauté. Créer un post par jour c’est bien, mais plusieurs c’est mieux ! Tout dépend bien sûr de la taille de la communauté. À noter qu’il n’est pas recommandé de créer un nouveau statut si le précédent a été créer à minima 1 h 30 avant ou si celui-ci génère beaucoup d’interactions.
 
  • Maximiser l’effort de créer des contenus remarquables et exclusifs dans une forme optimisée en favorisant le Creative Community Management (CCM). Ce format optimisé pour Facebook Timeline permet d’augmenter le taux d’engagement des statuts d’une page. Il s’agit donc de créé des statuts image en respectant l’identité graphique et l’aspect éditorial pensé pour le CM Facebook de la marque.
 
  • Reposter les éléments-clés à différentes heures de la journée pour maximiser leur impact (pour la promotion d’un jeu-concours Facebook ou pour une promotion exclusive). Identifier quel type de contenus génère le plus d’interactions sur la page. Il peut être nécessaire de trouver le bon équilibre entre les publications sur l’activité commerciale de la marque, celle concernant son histoire et ses valeurs et celles célébrant les fans et leur activité.
 
  • Être organisé : un bon community manager doit pouvoir planifier à long terme les directions qu’il veut donner à sa(ses) page (s) en fonction des objectifs marketing fixés. Un reporting des actions peut s’avérer nécessaire afin de mieux comprendre, pour mieux évoluer.
 
  • Appliquer les six premiers points, ce sera déjà pas mal

 

 

Amis CM, vous vous y reconnaissez ? N’hésitez pas à laisser un commentaire

 

 

PS : Ne pas oublier que ceux qui dirigent le monde sont les LOLCATS et non pas les CM !

 

 

 

 

 

 

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS


Webchronique   10 réactions

  1. […] on webchronique.com Share this:FacebookJ'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à aimer […]

  2. […] on webchronique.com ‹ Facebook, Twitter, LinkedIn : 3 infographies pour optimiser les contenus publiés […]

  3. Rédaction Web écrit :

    Bonjour,
    Ce métier connait de plus en plus de succès, existe-il des formations qui permet de maîtriser le métier de community manager ou il faut juste s’y connaitre dans le monde des réseaux sociaux???

    Amélie

    • npcmedia écrit :

      Bonjour Amélie,

      Il est vrai que c’est un métier un vogue. Cependant il est nécessaire de connaitre les bonnes méthodologie pour être performant. Pour répondre à ta question, je te recommande la formation « Community Management et Marketing sur les réseaux sociaux + Atelier pratique » de Mediaventilo. Il est possible de se préinscrire aux formations via le site sur http://www.mediaventilo.com/formation-community-management-et-marketing-sur-les-reseaux-sociaux/

      A noter qu’il s’agit d’un organisme de formation, de ce faite, les formations peuvent être prises en charge via les OPCA.
      Le petit plus de Mediaventilo est que chaque participant remporte le livre « Marketing sur les réseaux sociaux » de MA Éditions.

      A ta dispo.

  4. […] la premier règle d'or d'un community manager : toujours parler… From webchronique.com – Today, 9:12 PM […]

  5. […] La gadgétisation du community management 7 règles d’or d’un bon Community Manager […]



Webchronique   Votre réaction nous intéresse



Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Email
Print
Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.