10 actions pour construire votre image sur le net !



Construire votre e-réputation sur Internet :

10 actions pour construire l’image de votre marque sur le Web


1° partie : les actions sur le site de votre marque (de 1 à 5)

2ème partie : les actions au-delà du site de votre marque (6 à10)


Entre deux status Facebook (décidément) j’ai écrit un article pour une revue juridique (pour la LJA, l’article ci-dessous à été transformé pour être plus généraliste) que je partage, oui c’est gratuit car c’est posté un vendredi. C’est un article un peu costaud que j’ai rédigé conjointement avec une ancienne avocate au barreau de Paris.


Une marque doit construire, sa e-réputation, en respectant son identité visuelle.

De nos jours, au-delà de la conception de son site (contenu et graphisme), il est, en effet, recommandé d’utiliser ce que l’on pourrait appeler « l’énergie de la synergie » des nouveaux dispositifs présents depuis l’ère du Web 2.0. Pour cela, la marque doit engager un certain nombre d’actions : certaines sur le site lui-même (1ère partie), d’autres au-delà du site (2ème partie)


  • Etape 1 : Bien travailler le référencement de son site dés le démarrage

Dés la conception de son site, la marque doit travailler sur son référencement. Les mots clés associés aux pages du site, les titres et les textes eux-mêmes doivent être pensés et conçus en vue d’obtenir un bon référencement du site. Pourquoi, en effet, avoir un site s’il n’est pas visible ?

Plus facile pour une marque spécialisé que pour une marque généraliste, le choix des mots clés et du vocabulaire ainsi que la technologie utilisés auront des incidences sur l’apparition du nom du cabinet, sans taper son nom, lorsqu’on cherche une marque sur Google ou tout autre moteur de recherche. De ce fait, il est recommandé de penser un site pour le référencement depuis sa phase de conception.

Voici quelques astuces simples pour que le site d’une marque soit visible sur les principaux moteurs de recherche, tels que Google ou Bings :

– préférer un url avec un/des mot(s) clef(s) générique(s), en séparant les deux mots par un tiret (ex : web-chronique.com) : vous pourrez, par la suite, faire des redirections, si votre objectif est d’avoir comme url : webchronique.com

– Echanger le lien de votre site avec un autre site, en prêtant une grande attention au descriptif du lien : c’est, en effet, sur ce descriptif que les moteurs de recherche qualifieront la qualité du lien (ex : Webchronique, site d’actualité sur le Web …)

– Augmenter votre PR (PageRank) avec Google : plus il est élevé, meilleures seront vos chances de vous situer dans le carré d’or, sur la page de résultats de recherche.

 

  • Etape 2 : Faire vivre son site pour qu’il soit bien référencé

Un bon référencement passe aussi par une mise à jour régulière de son site. Les moteurs de recherche repèrent, en effet, les sites qui « bougent ». Ainsi, la fréquence de vos publications ou actualités mises en ligne incitera les moteurs de recherche à revenir plus souvent pour indexer les derniers contenus. Aussi, est-il essentiel de modifier très régulièrement  le contenu des pages de votre site, notamment en prévoyant une zone Actualités dans la page d’accueil…à condition toutefois de la mettre à jour. Pour plus de souplesse, il peut s’agir d’une information relative aux nouveautés d’une marque, à l’annonce d’un deal, d’une conférence ou d’une publication, ou encore à l’actualité correspondant à l’expertise de la marque.

De façon plus sophistiquée, Une marque peut rédiger une newsletter et la diffuser via son site. Son contenu modifiera ainsi le contenu du site. Le volume n’a pas à être long. Il s’agit surtout d’être régulier, de respecter un rythme assez soutenu (mensuel) et de prévoir un contenu accessible à la clientèle de la marque. L’envoi de ces newsletters permettra à la marque de communiquer bien au-delà de sa clientèle et de ses prospects. Chaque internaute peut, en effet, s’y inscrire et renvoyer la newsletter à des amis. Le coté « viral » de la newsletter constitue un atout considérable à exploiter.

 

  • Etape 3 : Avoir le maximum de liens renvoyant vers le site de la marque

Disposer d’un site c’est bien, mais il faut qu’un maximum de sites renvoie vers le site de la marque pour que celui-ci ne se limite pas à une vitrine figée.

Pour cela, la marque doit, par exemple, penser à signaler l’adresse de son site dès qu’un intervenant ou collaborateur rédige un article et faire en sorte que l’adresse du site soit mentionnée sous sa signature.

 

  • Etape 4 : Renvoyer vers d’autres sites

Inversement, il faut que le site de la marque renvoie vers d’autres sites. Vous pouvez ainsi créer  sur le site une page de liens (vers d’autres sites) pour disposer d’un site « portail ». Il peut s’agir de sites institutionnels, français et internationaux, ou de sites professionnels liés aux domaines de compétences de la marque.

Cela incitera les internautes à aller sur le site pour y trouver des informations ou astuces techniques,  ou pour se diriger facilement vers des sites spécialisés. Le trafic sur le site de l’entreprise  sera ainsi augmenté.

Toutefois, il est conseillé de  faire des échanges de liens uniquement si le site cible est de qualité. Les moteurs de recherche regardent principalement la qualité des liens que vous pointez, et non pas la quantité. Prenez garde aussi, déontologiquement, à vérifier l’évolution des sites vers lesquels le site de la marque renvoie. Vous pourriez, à défaut, être responsable de renvoyer ainsi vers un site devenu indigne de votre domaine d’activité.

 

  • Etape 5 : Ajouter un blog à vote site

Pour être dans l’air du temps, vous pouvez enfin ajouter un blog au site  du cabinet existant. Cela vous donnera une image plus moderne. Le site fournit alors des informations sur l’entreprise (compétences, équipe, démarche, recrutement, honoraires …) alors que le blog propose un partage d’informations. La plupart des blogs sont pensés pour le référencement avec notamment un système de tags et de classement par catégorie.

Le blog permet d’avantage d’interventions extérieures, de débats, de réactions,  ce qui aide à faire vivre le site et à augmenter son interactivité. C’est intéressant à condition de prévoir un modérateur (Community manager) pour contrôler le contenu du blog et les différentes réactions des internautes. Vous ne mettrez ainsi en ligne que les commentaires dignes d’un site professionnelle.

 

Lire la suite …

 

Voir aussi : http://www.scribd.com/doc/45151916/Les-marques-et-les-reseaux-sociaux-les-enjeux-du-viral

 

LJA

LJA, les réseaux sociauxRetrouvez cet article sur le site de la LJA (magazine pour les professionnelles du domaine juridique)

 

 

 

 

 

 

Stéphane Pérès et Brigitte Van Dorsselaere (www.imagejuridique.com)

 


Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS


Webchronique   3 réactions

  1. ForFun écrit :

    En même temps, le PR de Google a perdu un peu de sa valeur ! mais c’est vrai que le référencement est important.

  2. Scotin écrit :

    @ForFun euh le PR est toujours aussi important, ta une source de ce que tu dit ?

  3. […] Entre deux status Facebook (décidément) j'ai écrit un article pour une revue juridique (LJA) que je partage, oui c'est gratuit car c'est posté un vendredi. Une marque doit construire, sa e-réputation, en respectant son identité visuelle.  […]



Webchronique   Votre réaction nous intéresse



Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Email
Print
Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.